menu2 films films achats projets contact a propos english resumé personnages fiche technique mot de l'auteur photos musique diffusion presse



Pionnier du cinéma direct et cinéaste indépendant de la première heure, René Bail est cependant une des figures les plus méconnues du cinéma des années 50. Son oeuvre marginale n'a certes pas été servie par le destin tragique de l'homme qui, à l'âge de 40 ans, fut victime d'un terrible accident qui le laissa brûlé au troisième degré sur plus de la moitié de son corps. Condamnée à la relégation, son oeuvre aurait pu sombrer dans l'oubli. Mais sa rencontre avec le cinéaste Richard Brouillette lui redonne l'envie de vivre et de terminer son film. Adagio pour un gars de bicycle relate la vie exceptionnelle de cet homme au passé et au présent, car, jusqu'à sa mort en 2007, René Bail aura continué de penser et de voir le cinéma, une passion qui ne l'aura jamais quitté.