menu home moviess sales projects contact about french synopsis characters credits pov pix music distribution press



pascale ferland, director:


Les auteurs d’environnements d’art brut, souvent issus de milieux ouvriers ou ruraux, ne connaissent pas les différents courants de l’histoire de l’art. Ils se laissent librement inspirer par les éléments qui les entourent – leur terrain ou leur maison – et ils inventent leurs propres techniques, utilisant des moyens et des matériaux souvent inédits. Dominés par l’idée de laisser une trace, sans se soucier du regard d’autrui, ces gens qui ne se disent pas artistes consacreront une grande partie de leur vie et de leurs ambitions à l’art. Cette indifférence aux règles de comportement et d'expression, donne lieu le plus souvent à une œuvre unique et hautement personnelle, qui revêt par là même une grande importance. Le peintre Jean Dubuffet, disait que « Tout homme est marqué par son milieu et s’inscrit inévitablement dans son époque: c’est ce qui le définit et le situe dans le monde. » Les artistes d’art brut, qui échafaudent lentement mais obstinément leurs desseins, marquent le paysage de façon magistrale. Ils sont passionnés, et l’obsession qui les anime me fascine. Par leur troublante faculté d’indépendance, ces créateurs fusionnent avec l’environnement auquel ils greffent leur œuvre. En ce sens, ce film est pour moi la plus belle façon de rendre hommage à ces personnages attachants et à leur génie créateur.


Pascale Ferland

Pascale Ferland

(Clic to download or see larger image)

Download her curriculum vitae in pdf or in rtf

Pascale Ferland made her first award-winning experimental videos while studying visual arts at UQAM (Université du Québec à Montréal). After working in sculpture for a number of years, she completed her first feature film Something like immortality (L'Immortalité en fin de compte) in 2003. The film, a documentary about the obsession of creating, was a finalist at the Jutra Awards in the best documentary category. Exploring the same theme, Ferland’s second feature film, Tree with severed branches (L’arbre aux branches coupées), was completed in 2005. It received critical acclaim and went on to be presented at numerous national and international film festivals. In 2006, Ferland received the Lynch-Staunton Award for the outstanding quality of her work. Adagio for a biker is her third feature film.